Le taux d'absentéisme dans les entreprises a fortement augmenté en Île-de-France en 2012

29 09 2013

Le taux d’absent��isme a fortement augmenté en 2012 (+18%), les salariés s’absentant en moyenne près de trois jours de plus qu’en 2011. Avec 17,5 jours d’absence, la région d’Île-de-France arrive parmi les plus touchées.

  • AFP
  • Publié le 08/09/2013 | 16:26, mis �� jour le 08/09/2013 | 16:26

Le taux d’absentéisme dans les entreprises a fortement augmenté en 2012 (+18%), les salariés s’absentant en moyenne près de trois jours de plus
par an qu’en 2011, selon un baromètre rendu public jeudi par Alma Consulting Group.
Après trois ans de baisse, le taux d’absentéisme a atteint 4,53% en 2012 (contre 3,84% l’année précédente), ce qui représente 16,6 jours d’absence
par an par salarié, soit 2,6 jours suppl��mentaires par rapport �� 2011.
Selon Alma Consulting, ces absences pour maladie, accident de travail, problèmes de trajet ou maladie professionnelle ont représenté un coût direct pour les entreprises du privé de 6,98 milliards d’euros, entre les compléments de salaires versés et le coût de remplacement des salariés absents.

Par secteur d’activité, l’absentéisme, qui peut être considéré comme un indicateur du climat social dans l’entreprise, a ��té « significativement en hausse » dans les services (20 jours), toujours important dans la sant�� (19,7������jours) et stable dans le BTP (10,3 jours) et l’industrie (13,8 jours), précise��le barom��tre.
Les territoires fortement en hausse ont été le Nord (20,1 jours), l’Ile-de-France (17,5), la Méditerranée (19,7) et le Grand Ouest (18,1), tandis que seule la zone Sud-Ouest et la région Rhône-Alpes ont connu une baisse.
L’��tude souligne aussi que les entreprises de plus de 1.000 salariés apparaissent��pour la première fois comme les plus impact��es.
Le baromètre a ��té réalisé par l’institut CSA du 18 mars au 6 mai 2013 auprès��des directeurs des ressources humaines (DRH) de 323 entreprises représentant plus de 300.000 salariés.
Selon les DRH interrogés, la hausse de l’absentéisme est d’abord li��e ���� l’��tat de santé des salariés devant les conditions de travail, la charge de travail et l’organisation. Reste, souligne Yannick Jarlaud, directeur du département santé, sécurité et environnement de travail chez Alma Consulting, que « l’absentéisme n’est pas une fatalité et lorsque les entreprises ont mis en place un projet adéquat à leur problématique, leur taux d’absentéisme se situe en dessous de la moyenne nationale ».



Actions

Informations